Aujourd’hui  je vais vous expliquer quelque chose de fondamental : les erreurs à ne pas faire concernant la rédaction en ESH.

La qualité de votre rédaction reflète votre sérieux et votre rigueur ! En ESH, une bonne rédaction passe par l’utilisation d’un vocabulaire consacré et précis ! L’objectif de cet article est de vous empêcher d’écrire des aberrations pouvant crisper (et je pèse mes mots) le correcteur.

Ayant souvent reçu des mails me demandant d’expliquer les méthodes de rédaction, je vous livre donc un TOP 3 des choses à ne pas faire inspiré de mes 3 ans de prépa et de “professorat” afin de booster sa note pour le jour des concours.

 

 

 

Erreur n°1 à ne pas faire : Employer “le système”

C’est un mot à ne jamais dire qui ne correspond à rien et personne. Ce mot n’existe pas. En revanche, on peut l’employé avec d’autres termes, comme par exemple ; le système capitaliste (chez MARX notamment), politique, ou économique, mais jamais le système tout court, cela ne veut rien dire. Si le correcteur vous voit commettre cette grossièreté, surtout en début de copie, il partira avec un mauvais a priori sur le reste !

 

Erreur n°2 à ne pas faire : Parler de “néolibéralisme”

On peut parler du tournant libéral avec REAGAN mais jamais du néolibéralisme. Ce mot est souvent utilisé par l’extrême gauche, pour qualifier des théories libérales, mais jamais nouvelles, comme le trickle-down qui je le rappelle est issue d’Adam SMITH (5 juin 1723 – 17 juillet 1790). Ce terme peut être utilisé si vous citez un auteur comme STIGLITZ qui l’emploie dans ses publications, mais jamais de votre propre initiative.

Erreur n°3 à ne pas faire : Donner son opinion

il faut être NEUTRE :

il ne faut jamais donner son opinion, on ne fait pas de politique mais de l’économie ! Il faut tenter de répondre au sujet, mais ne jamais aller au-delà.

Pour se faire Il suffit d’exposer ses arguments sous le couvert de grandes tendances :  “d’un point de vue libéral ce phénomène relève de … “, ou “d’un point de vue keynésien on peut estimer que … “etc…

Enfin, Il faut être neutre, car même si les écoles de commerce sont en règle générale à droite, les correcteurs sont eux, paradoxalement, souvent à gauche !

Si vous voulez parler d’une mesure économique, vous pouvez parler du président qui l’a mise en place, mais si vous souhaitez dénoncer une mesure, faites-le en vous appuyant sur un économiste, la cour des comptes, ou un organe scientifique, mais ne prenez jamais parti ! Votre copie doit être un magazine d’économie recensant différents bords, mais jamais votre opinion.

Pour conclure

Pour performer au concours, il faut respecter une règle simple : ne pas se faire remarquer dans le mauvais sens du terme. Si le correcteur n’a rien à vous dire, vous n’aurez jamais en dessous de 10/20, et, avec un bon package type graphique etc… vous pouvez gagner d’autres points et pousser la note à 15/20.

D’ailleurs, Si vous souhaitez maximiser vos chances de gagner des points, vous pouvez vous reporter à ma formation « plus 5 points » qui approfondie les méthodes “techniques” de la dissertation et qui sont à mon sens, aussi importantes que le fond !

 

Liens utiles :