C’est une grande interrogation pour de nombreux préparationnaires ! Je reçois quotidiennement des messages sur la page facebook de reussir-esh.fr sur le meilleur programme à adopter !

Alors combien de vacances doit-tu t’accorder ? Dois-tu reprendre tout le programme ou seulement les chapitres où tu as eu des difficultés ?

Si tu n’as pas encore eu le courage de te remettre au travail ou que tu ne sais pas par où commencer, cet article est fait pour toi !

 

#1 : Profite de tes vacances

Que tu sois futur carré ou cube (voire plus), faire une vraie pause est peut-être la chose la plus importante car :

  • Elles te permettent de véritablement t’aérer avant tout, retrouver en motivation et en efficacité, en ayant enfin la possibilité de faire ce que tu as dû laisser de côté pendant ton année !

 

  • Le fait de tout mettre en pause pendant quelques temps va véritablement te permettre de synthétiser tes connaissances, d’avoir davantage de recul sur le programme et les potentielles lacunes que tu as pu développer pendant l’année sur certains chapitres. Tu sauras alors plus précisément sur quoi accentuer tes efforts pendant l’été voire l’année à venir !

 

#2 : reprend le contenu du cours  d’ESH et découvrir les nouvelles notions de l’année à venir

 

  • Reprend et assimile le cours de première année

Il me paraît tout à fait indispensable de reprendre l’intégralité du programme de l’année précédente ! En effet, on le voit avec les sujets des dernières années, de solides connaissances sur le programme de première année sont indispensables. Or il est souvent difficile de trouver le temps de revenir sur cette partie du programme pendant les révisions, tant le programme de 2ème année est vaste. Si jamais tu ne l’as pas encore fait, ça peut être le moment de rassembler les principaux auteurs/faits/chiffres/graphiques de chaque chapitre de 1ère année !

Ensuite tu dois valider l’assimilation de ces connaissances par la méthode que tu souhaites. J’avais l’habitude de prendre une feuille blanche pour m’évaluer quelques jours après avoir relu ma fiche, afin de mettre en lumière les éléments (auteurs, faits…) que je ne maîtrisais pas encore.

 

  • Commence à te confronter au programme de seconde année

À moins d’avoir de sérieuses lacunes en ESH, cela me paraît tout aussi indispensable de « prendre de l’avance » sur le programme, mais attention :  Je considère l’été comme une période propice à un premier contact avec la difficulté du programme de seconde année. Il est en effet important que tu te familiarises avec certaines notions qui peuvent être ardues si tu n’as pas la possibilité de revenir dessus au cours de l’année. L’objectif est donc de dénouer les possibles tensions que tu pourrais avoir avec les concepts de 2nd année, mais absolument pas de le mémoriser dans les moindres détails ! Tu auras largement le temps d’apprendre tous les faits/chiffres/graphiques que tu le souhaites pendant l’année. C’est comprendre qui peut parfois prendre du temps !

Une fois cela fait, il est alors temps de passer à la pratique pour que tu puisses établir des liens entre les 2 années et dès maintenant comprendre combien les connaissances ne sont rien sans le fait de savoir les exploiter à bon escient.

 

#3 : Entraîne-toi à faire une bonne dissertation d’ESH

 

  • Entraîne-toi intelligemment…

Ce que tu dois avoir en tête une fois que tu te lances dans cette nouvelle étape de tes « révisions » : Désormais tu as les connaissances, mais le plus important reste à faire ; savoir les mobiliser. L’objectif est donc de maximiser le nombre de plans que tu feras pendant l’été, tout en rendant chacun d’entre eux utile à ta progression. Tu ne dois donc pas t’embarrasser à perdre 3 heures à rédiger ta dissertation en entier, un plan détaillé et une trame d’introduction suffisent ! Mais attention, un bon plan détaillé est une dissertation ou seulement la rédaction a été retirée ; par conséquent, chaque argument, exemple, auteur ou graphique doivent être mentionnés. Il en va de même avec ton introduction ou ta définition qui doit être parfaitement rédigée, même sur ton brouillon.

Finalement, tu dois produire le travail préalable à chaque DS avant de te mettre à la rédaction (du moins je l’espère…).

 

  • … pour accumuler de l’expérience et progresser en dissertation d’ESH

Imaginons que tu parviennes à réaliser 15 plans durant l’été. Je considère que 3 heures est le temps parfait que tu devrais consacrer à un plan + sa correction : 1 heures 30 pour la réalisation puis 1 heure 30 pour la correction. Au terme de l’exercice, tu dois avoir une feuille où est écrit dans une couleur le plan que tu as réalisé en temps limité, et dans une autre couleur toutes les connaissances auxquelles tu n’avais pas pensé et que tu aurais pu rajouter. Si certaines connaissances de 2ème année te paraissent pertinentes, n’hésite pas à les utiliser tout en vérifiant que tu as bien saisi la notion.

Ainsi, petit à petit, tu acquiers une véritable expérience en matière de dissertation d’ESH et tu développes un avantage hyper-compétitif : alors que la plupart de tes camarades ne réaliseront au mieux que 4 à 6 dissertations dans l’année, tu auras déjà eu la possibilité d’en faire plus de 15 !

D’ailleurs, si tu cherches LA meilleure méthode pour la dissertation d’ESH, c’est par ici !

« Mais dans les faits, comment je m’organise ? Je suis un peu perdu(e)… » Ne t’en fais pas, je te donne mon programme type de l’été.

 

#4 Un programme type de travail en ESH 

Je pars du principe que mon année a été difficile, j’ai donc décidé de m’accorder 1 mois de vacances et de reprendre le 3er août !

  • 1ère étape : Reprise du programme de première année et découverte de celui de seconde année.

Afin d’établir mon programme de l’été, j’utilise notre Masterclass ! Elle regroupe l’ensemble du programme en une trentaine d’heures, c’est donc idéal pour s’organiser et être le plus efficace dans mes révisions d’été ! D’ailleurs si tu es intéressé, il reste encore quelques places pour l’année à venir !

La Masterclass couvre donc l’intégralité du programme en 14 dissertations pour une durée totale approximative de 30 heures en tout. Considérons qu’il faut doubler ce temps afin d’avoir le temps d’assimiler l’ensemble des connaissances.

Du 3er au 17 août : Je travaille l’ESH 4 heures par jour, de 8 heures à 12 heures parce que je me sens plus apte à mémoriser le matin, mais bien sûr le moment de la journée est à définir en fonction de tes préférences. Grâce à la Masterclass je peux me concentrer directement sur mes révisions, car tout le contenu est immédiatement disponible. Ainsi en 15 jours, je passe en revue tout le programme de première année et je découvre les concepts de seconde année.

 

  • 2ème étape : la mise en pratique

Je me fixe comme objectif le fait de faire 15 plans avant la fin de l’été ! Cela permet ainsi d’en faire largement 1 par dissertation de la masterclass. Là encore, cela correspond à 45 heures de travail, je le repartis alors de la même façon.

Du 17 août au 1er septembre : Je travaille désormais l’ESH 3 heures par jour, de 9 heures à 12 heures. Je m’accorde l’heure du matin, mais là aussi c’est purement personnel. Ainsi en 15 jours, je suis capable de faire l’équivalent des 2 années de prépa en termes de pratique de la dissertation !

 

 

Finalement, je consacre une matinée à l’ESH pendant 1 mois. J’ai donc le reste de la journée pour travailler les autres matières, mais aussi profiter de mes vacances. Mais grâce à cette matinée, je peux revoir l’intégralité du programme de première année, découvrir celui de la deuxième année ainsi que m’exercer sur un grand nombre de sujets. Cela me paraît donc être le programme le mieux équilibré et le plus complet pour travailler l’ESH durant l’été.

 

Ps : Si jamais tu as des questions, n’hésite pas à me contacter sur la page facebook du site.

Si tu souhaites davantage d’informations sur la masterclass, voici le lien vers la page de présentation !