bigshort

Les films aussi c’est utile pour comprendre l’ESH! Je ne vais pas parler ici du Loup de Wall Street, qui ne traite pas de la crise des subprimes. Voici une petite sélection de films sympas à regarder pour comprendre la crise des subprimes et se divertir (faut faire un break de temps de temps). 

1) Inside Job (2010)

Parmi les films présentés ici, Inside Job est le seul documentaire. Je pense même qu’on peut l’utiliser comme un cours sur cet évènement historique. On y trouve des bonnes citations à reprendre en dissertation : de Christine LAGARDE (ancienne ministre de finances, aujourd’hui patronne du FMI), de George SOROS (un des plus grands spéculateurs au monde) ou encore de Paul VOLCKER (ancien président de la Fed, la banque centrale américaine). Le film rappelle des anecdotes croustillantes comme le fait que le secrétaire au Trésor sous Bush lors du déclenchement de la crise n’était nul autre que l’ancien PDG de Goldman Sachs. De quoi nous rappeler la théorie du Public Choice (BUCHANAN & TULLOCK, The Calculus of Consent, 1962)

 

2) The Big Short (2015)

The Big Short raconte comment une poignée d’outsiders ont vu venir avant tout le monde la crise des subprimes et le retournement brutal du marché immobilier (et hypothécaire) américain. Le film décrit un peu l’ensemble des acteurs de la finance comme des crétins aveugles. Ce qui est un peu dur mais tout à fait distrayant. Ils ont néanmoins oublié de mentionner le cas de John PAULSON. Un gestionnaire de hedge fund qui a aussi parié contre les subprimes et qui a gagné environ 10 milliards de dollars avec la crise. Or lui n’était pas un “outsider”, mais un “insider” qui bossait de très près avec Goldman Sachs. Le film reste super marrant. Un de mes préférés de 2015.

 

3) Margin Call (2012)

Ce film de 2012 raconte comment un analyste dans une banque new-yorkaise se rend compte que les algorithmes sur lesquels la banque base tout son modèle sont invalides et que la pyramide des crédits est sur le point de s’effondrer. Le film se passe à huis clos (90% du film se passe dans les locaux de la banque) de nuit. Chaque responsable qui se voit confronté au problème appelle son supérieur hiérarchique. Quand le supérieur hiérarchique arrive, on monte à l’étage d’au-dessus dans l’immeuble de la banque. Cela jusqu’à ce que le big boss de la banque se pointe en hélicoptère (cette fois-ci la réunion a lieu toute en haut de la tour) et demande à son staff de lui expliquer la situation comme “s’il était un enfant de 4 ans ou un golden retriever”.

 

4) Wall Street (2010)

Wall Street. Money never sleep” d’Oliver Stone est la suite d’un autre film du même réalisateur sorti en 1987 (Wall Street) qui mettait en scène le personnage désormais iconique de Gordon Gekko. Dans ce deuxième film, la crise des subprimes n’est qu’un contexte pour l’intrigue. C’est un film sympa, mais je recommande plutôt celui de 1987, qui permet de bien comprendre le début de la financiarisation de l’économie américaine et le déploiement de la gouvernance dite “shareholder”.